Elisabeth, Août 2016

Le séminaire est une expérience , un voyage de vie condensé en quelques journées. Pendant ces heures égrainées ensemble les Everest de douleur où le manque d'oxygène ne sont plus des montagnes infranchissables.

Inutile d'enfouir, inutile de s'enfuir. Même les icebergs malhabiles dans leur profondeur glacée en dérivant dans des eaux septentrionales, fondent irrémédiablement comme en deuil de leur trace. Ils ont rejoint les océans là où s'exprime la vie.

C'est notre vie d'humains dans nos peurs qui sont là, exposées aux regards, démystifiées, partagées avec nos pairs.

Il y a une telle joie à pouvoir rire de choses qui semblaient honteuses. Quel bonheur de pouvoir s'aimer et d'apporter à l'autre un climat où il puisse s'aimer§