La leçon des porcs-épics

Par une soirée d’hiver, des porcs-épics se serraient les uns aux autres pour se réchauffer par leur chaleur mutuelle. Très vite ils ressentirent les piqûres de leurs épines. Et ils se séparèrent. Plus tard, le froid les ayant réunis à nouveau, les piqûres se reproduisirent tant qu’ils furent partagés entre deux maux jusqu’à ce qu’ils aient trouvé la bonne distance entre eux.

La crainte du vide et de la solitude de l’âme individuelle pousse les hommes à vivre en société et à aller l’un vers l’autre mais leurs nombreux travers souvent les éloignent. La juste distance, lorsqu’ils la trouvent enfin, et grâce à laquelle une vie commune devient possible est la politesse et la courtoisie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *